Version tablette du site

Dorian Gigaud

Shiatsu - Digipuncture

06.49.59.42.17

Présentation :

Le Shiatsu (terme japonais signifiant pression des doigts) est une discipline énergétique de détente pratiquée depuis des millénaires en Extrême-Orient qui consiste en des étirements et des pressions appliquées sur l'ensemble du corps. Le praticien effectue le plus souvent les pressions avec les doigts, plus particulièrement avec les pouces. Les étirements favorisent une meilleure circulation de l'énergie. Ni massage, ni idéologie, ni médecine au sens occidental du terme, le Shiatsu est une méthode de relaxation et de bien-être s'inscrivant dans le domaine de la prévention.

A qui s'adresse-t-il ?

Le Shiatsu s'adresse à toute personne, quel que soit son âge, désireuse de maintenir ou de développer un niveau de bien-être physique, psychique et émotionnel, sous réserve toutefois de l'existence de maladies ou malformations qui doivent rester du strict ressort du médecin.

Comment se déroule une séance ?

Une séance dure environ une heure. La personne reste habillée, allongée sur un futon, sorte de matelas, posé sur le sol. Une tenue souple, de préférence en fibre naturelle, facilite le travail. La séance peut être réalisée en position assise pour les personnes que la position couchée incommode ou qui ne peuvent pas s’allonger.

Quels sont les bienfaits du Shiatsu ?

Le Shiatsu aide à :

• Réduire le stress et les tensions

• Stimuler et renforcer le système d’autodéfense de l’organisme

• Equilibrer le système énergétique dans sa globalité

• Apporter une détente physique et psychique, contribuant ainsi à améliorer le bien-être.

Prestations proposées :

Je suis actuellement en quatrième année de formation pour devenir praticien. Je ne peux donc pas pratiquer de thérapeutique, seulement du bien-être.

Tarification 2018

Je peux actuellement vous proposer uniquement un shiatsu de confort à 20€.
Le shiatsu thérapeutique est réservé uniquement pour mes études de cas.

Contres indications :

• Traumatismes et opération récente

• Maladie/trouble cardiaque non traité /sans suivi médical

• Diabète/tension artérielle non traité /sans suivi médical

Ma formation

Le Shiatsu Shiki Shin Dô, Voie du Corps et de l'Esprit, c'est un shiatsu créatif fondé sur le ressenti à partir des influences de Masahilo Nakazono, Fabien Maman, Shizuto Masunaga et Einosuke Shirokawa.

C'est une technique holistique qui aborde chaque individu sur les plans physique, émotionnel et cognitif. Il nécessite pour le futur praticien un travail approfondi sur lui-même et de mettre l'importance sur l'aspect expérientiel.

Enfin, un Shiatsu de l'énergie fondé sur les textes classiques de la médecine traditionnelle chinoise : Le Livre de la Voie et de la Vertu (Tao Te Ching), le Classique de l'interne (Su Wen), le Pivot Spirituel (Ling Shu), qui abordent l'aspect psycho-symbolique du corps, ce shiatsu va puiser sa racine dans la tradition orientale tout en se tournant vers les convergences occidentales de la psychologie humaniste et transpersonnelle dans une approche intégrative.

Les origines du Shiatsu

Le mot shiatsu est apparu au début du xxe siècle. À la fin du xixe siècle, au Japon, de nombreuses techniques manuelles souvent issues de Chine survivaient au Japon sous différentes appellations, entre les mains de praticiens souvent isolés. Le terme de shiatsu fut utilisé la première fois au Japon, en 1920, par Tenpeki Tamai, auteur du livre Thérapie par pression des doigts (Shi-atsu). Il est le fruit de la rencontre entre le anma (massage traditionnel) et la chiropractie importée de l'Occident. Ce terme nouveau fut déposé en 1939. Mais la première clinique de shiatsu fut ouverte à Muroran (Hokkaido) dès 1925. Devant la pléthore de courants divers, aux contenus par trop disparates, l'État japonais dut légiférer.

Tokujirō Namikoshi 浪越 徳治郎, qui avait publié dès 1934 un article sur Physiologie et shiatsu ouvre également son premier cabinet de shiatsu, en 1940. Mais l'avenir de ces techniques s'est trouvé bouleversé par la Seconde Guerre mondiale et l'occupation américaine, qui va de force imposer le système médical occidental au Japon en créant un pont commercial entre le Japon et l'Occident, notamment pour isoler le Japon de l'influence chinoise. Cette question est d'importance pour qui veut comprendre l'évolution du système médical dans ce pays.

En 1947, alors que la médecine occidentale se développe et concurrence à présent très largement les pratiques d'origine chinoise ou locales, le gouvernement japonais, dans sa 22e session de la Diète du Japon, va délibérer sur l'avenir et la légalité des médecines traditionnelles telles que l’anma (incluant massage et shiatsu), acupuncture, moxa, pharmacopée chinoise et autres techniques. C'est ainsi que fut créé un diplôme d’État pour pratiquer l’anma traditionnel japonais. Le terme de shiatsu a été à l’origine inventé pour pratiquer l’anma sans le diplôme d’État. Tokujirō Namikoshi et son fils Tōru Namikoshi 浪越 徹 furent les premiers à obtenir pour leur école la licence officielle du ministère de la Santé au Japon en 1955.

Sa réputation a été grandement facilitée par le fait qu'il a eu l'occasion de traiter Marilyn Monroe lors d'un déplacement de l'actrice au Japon. Cela a très largement contribué à sa popularité et sa présence dans les médias naissants. Et cette aura ne le quitta plus. Le shiatsu, devenu populaire, le nom anma est dès lors pratiquement réservé au Japon aux techniques spécifiques de maîtres ou de thérapeutes non diplômés d'État, tentant de faire survivre leur école, ainsi qu’à certains types de modelages en institut de beauté.

Le shiatsu est une discipline médicale non conventionnelle qui bénéficie en Europe d'une forme de reconnaissance légale dans certains États.

Les différents Shiatsu

Le terme Shiatsu, réservé aux écoles d'État japonaises et formalisé par Tōru Namikoshi sur la base de l'Amma traditionnel et de l'adoption des techniques de manipulation issu de la chiropraxie importé de l'Occident. Avant que le shiatsu ne devienne une discipline réglementée au Japon et finalisée par un diplôme d'État, des centaines d'écoles formaient les praticiens. Le anma se pratiquait dans les bains publics, ou au sein des familles. Mode culturel de rapport à la santé, comme un moyen naturel de soulagement et de détente.

Plus...

Remerciements

Je remercie tout particulièrement ma Shiatsuki Myriam Corvez qui donne tout: son temps, son énergie et son plaisir de la transimission, sans compter !!! Bref une recontre qui change une vie... Je remercie également son assistant Stefano Melgara toujours calme, patient et prêt à apporter le petit plus.

Et pour finir je remercie toutes les personnes qui ont partagées ces 4 années d'enseignement, j'ai eu beaucoups de chance.

Dorian Gigaud | Tous droits réservés